Conseil départemental de la Vendée

Des mesures d’urgences pour les entreprises et les associations face à la crise

Publié le 24/03/2020 à 19:32
Modifié le 24/03/2020 à 19:34

150 000 masques commandés pour faire face aux besoins
Après la distribution de 50 000 masques aux Services d’aide et d’accompagnement à domicile (Saad) mercredi dernier, le Conseil départemental vient d’en commander 150 000 pour faire face aux besoins des Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), des Saad ainsi que pour les agents du Département qui assument des missions essentielles. 

Des 1ères mesures d’urgence pour les entreprises vendéennes
Bien que la loi interdise aux Département de verser des aides financières aux entreprises, « le Conseil départemental de la Vendée assume ses responsabilités pour que l’activité économique puisse redémarrer le plus rapidement possible à l’issue du confinement », souligne Yves Auvinet, président du Département, qui a mis en place un 1er panel de mesures d’aide ou de soutien aux entreprises vendéennes avec :  

- Un soutien de 3 millions d’euros à destination des entreprises vendéennes en difficulté (via la Région), dont le montant sera réévalué en fonction des besoins ;
- Un fonds d’aide d’extrême urgence d’un million d’euros pour les artisans, les petits commerçants et les indépendants du secteur du tourisme qui traverseraient de graves difficultés personnelles ;
- Un soutien de 250 000 euros à la CCI pour développer le dispositif « Vendée Croissance » de prêt à taux 0 % afin de soutenir l’activité économique des TPE et des PME ;
- Un accompagnement financier au déploiement de placevendee.fr qui permet aux petites entreprises commerciales et artisanales de vendre leurs produits en ligne ;
- Un dispositif d’avance pour payer dès maintenant les entreprises chargées de prestations ou de travaux dans le cadre de marchés passés par le Conseil départemental pour soutenir leur trésorerie même si les travaux sont reportés ;
- Un report des loyers durant le confinement pour les entreprises locataires du Département ;
- Un soutien spécifique aux entreprises intervenant dans le champ social ou médico-social via le versement d’une compensation aux structures contraintes de mettre en place du chômage partiel pour leur permettre d’assumer leurs charges et de maintenir un revenu constant à leurs salariés. 

Un soutien financier direct aux associations sportives et culturelles
- Versement accéléré de 100% de la subvention aux associations accompagnées chaque année, en fonctionnement, par le Département,
- Versement de 100% de la subvention pour les événements associatifs annulés dans la limite des dépenses engagées et non prises en charge par les assurances,
- Paiement des prestations qui devaient être assurées à la demande du Conseil départemental dans le domaine culturel (animation pour l’Ecole départementale des arts et du patrimoine, par exemple). 
- Création d’un fonds exceptionnel de 500 000 euros de soutien à destination des associations vendéennes qui seraient en difficulté du fait de la crise sanitaire. 

Par ailleurs, le Conseil départemental versera la totalité de la subvention qui devait être payée aux collèges publics et privés pour les voyages scolaires en dépit de leur annulation (dans la limite des dépenses engagées et non prises en charge par les assurances). Le Département aide chaque année près de 300 classes pour l’organisation de voyages scolaires à hauteur de 200 000 euros. 

Le Conseil départemental mobilisé quotidiennement face à la crise
Depuis le début de l’épidémie, une cellule de crise du Conseil départemental se réunit chaque jour sous l’autorité d’Yves Auvinet. Un plan de continuité d’activité a été mis en place et l’action du Département a été recentrée sur ses missions essentielles et sur les mesures d’urgence à prendre quotidiennement. Les services sont mobilisés, par exemple, pour animer le Foyer de l’Enfance, accompagner les Assistants familiaux et assurer le suivi à distance des familles vendéennes via les Maison des solidarités et de la famille (MDSF). Le Département, propriétaire des collèges publics, assure également l’accueil des enfants des personnels soignants dans ces établissements. Pour répondre à ces urgences, 15 % des agents sont mobilisés sur sites sur des missions essentielles. 65 % poursuivent leur activité via le télétravail. 

La mobilisation des services sociaux départementaux
Si les MDSF et la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) sont fermées pour cause de confinement, le Département assure un accueil téléphonique et numérique quotidien. Les équipes télétravaillent, répondent à vos questions à distance et assurent un suivi de vos situations que vous soyez une personne âgée, en situation de handicap, en situation d’insertion, avec des problèmes familiaux….
Les deux centres Vendée santé de Sainte-Hermine et de Moutiers-les-Mauxfaits sont eux ouverts, et poursuivent leurs activités de médecine généraliste au service des populations. Chacun dispose d’un cabinet dédié au public suspecté d’être atteint par le Covid 19. 

+ consultées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

Recommandées

Publiées depuis 7 15 30 + jours