Conseil départemental de la Vendée

Une expérience du bonheur

Publié le 13/02/2019 à 18:56
Modifié le 13/02/2019 à 19:04

Éric Bellion, skipper du Vendée Globe 2016/2017 était aux Sables-d’Olonne, ce mercredi 13 février, pour présenter son film « Comme un seul homme ». Deux ans, jour pour jour, après avoir franchi la ligne d’arrivée. Rencontre, sur le ponton du Vendée Globe. 

Que ressentez-vous, sur ce ponton du Vendée Globe, deux ans après avoir vécu cette aventure ? 

C’est beaucoup d’émotions d’être là. C’est un moment que je n’oublierai jamais. J’ai l’impression que c’était hier et en même temps que c’est à des années lumières d’ici. 

En posant le pied à terre, le 13 février 2017, vous avez dit que le Vendée Globe avait changé votre vie. Qu’est-ce que ça a changé profondément en vous ? 

Je n’ai plus peur d’avoir peur. Je tente plus de choses qui me faisaient peur intimement. Je me suis fixé dans un endroit. J’ai acheté une maison. Il y a pas mal de choses comme ça qui me faisaient peur et qu’aujourd’hui je tente grâce au Vendée Globe. Je me suis rencontré un petit peu plus. 

Pourquoi, comment ? 

Au Vendée Globe, tous les jours on fait un saut dans l’inconnu. Je suis persuadé que c’est dans l’inconnu que l’on apprend à se connaître. Tous les jours, on a une difficulté, un truc que l’on n’a jamais fait, qu’on doit faire, et ça permet de nous rencontrer vraiment. 

Quelle est la raison d’être de votre film ? 

Ce film, je l’ai réalisé pour faire reculer la peur et le repli sur soi. Depuis quinze ans, je monte des aventures pour montrer aux gens que c'est en faisant des choses différentes, avec des gens différents, qu’on crée, qu’on réussit durablement et qu’on est heureux. Dans ce film, je voulais raconter, le plus sincèrement possible, tout ce qui se passe quand on fait quelque chose qui nous dépasse et qu’on n’a jamais fait. D’abord, il y a des difficultés, des doutes, des peurs. Il y a la tentation d’abandonner. Et puis il y a le saut dans le vide. Et derrière, il y a le bonheur, incroyablement fort. Le Vendée Globe est une aventure humaine qui parle à tout le monde. Ce film n’est pas un documentaire sur la voile ou la compétition, mais un film sur le cheminement intérieur. C’est très universel. Il parle à tout le monde. 

Le film est programmé jusqu’au 19 février au Grand Palace, aux Sables-d’Olonne. 

 

+ consultées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

Recommandées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

  • Aucune actualité n'a été publiées depuis 15 jours.