Conseil départemental de la Vendée

Confinement : des PC portables et des tablettes prêtés aux collégiens qui n’en ont pas

Publié le 07/04/2020 à 14:10

Les jeunes des collèges publics qui peinent à suivre les cours à distance faute de matériel informatique ont été recensés. L’Enseignement catholique propose également des réponses au cas par cas. Une opération rendue possible par la politique menée depuis plusieurs années par le Département pour développer les outils numériques dans les collèges publics et privés. 

Le prêt d’un PC portable ou d’une tablette aux collégiens qui n’en ont pas : c’est l’opération que mène le Conseil départemental de la Vendée depuis une dizaine de jours. Objectif : prêter à ceux qui en sont dépourvus, ou devant partager l’ordinateur familial avec des frères et sœurs, de quoi suivre les cours à distance en cette période de confinement. « Si l’enseignement et la pédagogie relèvent des missions de l’État, via l’Inspection académique, le Conseil départemental a, lui, la responsabilité d’assurer un cadre propice aux élèves et aux équipes pédagogiques, rappelle Laurent Boudelier, conseiller départemental référent sur le dossier des collèges : face à la crise que nous traversons, nous prenons nos responsabilités et nous nous adaptons pour continuer à offrir aux collégiens les conditions nécessaires à la poursuite de leur travail scolaire malgré les difficultés pratiques que nous connaissons ». 

Plus de 240 collégiens concernés 

Concrètement, c’est un véritable défi logistique auquel se sont attelées les équipes départementales de la Direction des solutions numériques et les agents qui assurent le suivi des collèges : les 34 collèges publics de Vendée ont été contactés, le nombre de familles à équiper recensé. Un travail réalisé en lien étroit avec l’Inspection académique via les Principaux qui ont en charge la gestion budgétaire et la pédagogie de leur établissement. Parallèlement, le Département a, lui, fait l’inventaire des ordinateurs qu’il pouvait prêter. Du sur-mesure qui se traduit par le prêt, aux jeunes qui en ont besoin, d’un PC portable ou d’une tablette disponibles dans l’établissement ou mis à disposition par le Conseil départemental directement. Ce sont les établissements qui assurent la remise du matériel aux familles. Au total, plus de 240 collégiens sont concernés. Avec bien sûr, si nécessaire, une assistance technique pour paramétrer les équipements afin qu’ils soient utilisables au domicile familial. 

De leur côté, les 30 collèges de l’Enseignement catholique sont également pleinement mobilisés. Un état des lieux des demandes a été réalisé par chaque établissement et des réponses sont apportées au cas par cas en fonction des besoins éventuels exprimés par les familles. « Nous ne pouvons pas laisser les jeunes scolarisés dans nos établissements sans solution, explique Christophe Geffard, directeur diocésain de l’Enseignement catholique de Vendée. La période de confinement est très longue : chaque élève doit pouvoir poursuivre sa scolarité à distance pour garder le contact avec leurs enseignants et essayer de boucler le programme de l’année ». 

Un plan Collèges numériques qui prend tout son sens dans la crise que nous traversons 

C’est durant cette période de confinement que l’importance du déploiement des outils numériques dans les collèges prend tout son sens : « Nous sommes dans la situation malheureusement subie d’une scolarité hors les murs, dématérialisée, où le bâtiment est de fait inutile pendant le confinement mais où les moyens informatiques, dont nous avons doté chacun de nos collèges, apparaissent comme absolument indispensables », souligne le conseiller départemental Alain Leboeuf, président de la commission en charge des collèges au Département. 

Le plan Collèges numériques, dont le volet 2019-2022 vient d’être adopté, vise en effet à offrir les meilleurs outils aux collégiens vendéens sans distinction entre le public et le privé, qui, en Vendée, scolarise plus de jeunes. Le Département tient en effet à respecter le libre choix des familles, scrupuleusement et autant qu’il est possible : aides pour le matériel informatique, donc, financement prévus par la loi ou encore, sans être exhaustif, soutien financier aux voyages scolaires. Dans le cadre des mesures d’urgence prises face à l’impact économique de la crise sanitaire, le Département vient d’ailleurs d’annoncer le versement de la totalité de la subvention qui devait être attribuée aux collèges publics et privés pour les voyages scolaires ayant été annulés, dans la limite des dépenses engagées et non prises en charge par les assurances. Une aide loin d’être anecdotique : ce sont 210 000 euros qui sont versés chaque année par le Conseil départemental à environ 300 classes dans ce cadre-là. 

Rappel : le Conseil départemental consacrera 160 millions d’euros, dont 126 de crédits nouveaux, au Plan Collèges 2019-2026 adopté il y a quelques mois. Ce Plan verra la construction ou la rénovation complète de 6 collèges publics vendéens. En 2026, entre le plan qui vient de se terminer et celui lancé, chaque collège public aura fait l’objet d’une rénovation, d’une modernisation ou d’une extension. Objectif : offrir les meilleures conditions de formation à ceux qui seront les acteurs de la Vendée de demain. 35 444 jeunes sont scolarisés cette année dans les collèges publics et privés. 

+ consultées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

  • Aucune actualité.

Recommandées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

  • Aucune actualité n'a été publiées depuis 15 jours.