Conseil départemental de la Vendée

La Vendée fièrement représentée au SIA 2019 !

Publié le 04/03/2019 à 12:52
Modifié le 05/03/2019 à 15:04

Le Salon International de l'Agriculture 2019 a fermé ses portes à Paris. Il se déroulait jusqu'au 3 mars 2019 et encore une fois, la Vendée a été fièrement représentée. Producteurs et éleveurs vendéens sont rentrés les bras chargés de médailles. En montant sur le ring, les animaux ont conquis le jury et les produits ont quant à eux titillé les papilles. "85 médailles ont été attribuées à des animaux ou des produits issus de notre agriculture et conchyliculture vendéenne : 37 en or, 29 en argent, 19 en bronze", se réjouit le président du Département Yves Auvinet. 

        

La Vendée, terre d'agriculture

       

Voici un aperçu* : une jolie 2e place pour Lucifer du Gaec Roy de St Mathurin et aussi une 2e place pour Newlook du Gaec Richard de Saint Révérend lors du Concours Charolais. Citons aussi une 5e place pour Lurette du Gaec Au pied du Rocher à Grosbreuil pour les Prim'holstein ; une 1ère place pour Madisson de l'EARL l’amitié à La Mothe Achard pour les Simmental française... 

N'oublions pas non plus plusieurs 1ères places pour le Mouton Vendéen pour notamment Ludovic Menard ou le Gaec Chiron pour ne citer qu’eux ! 

Par ailleurs, plusieurs huitres ont décroché des médailles d’or dans leurs catégories : 2 médailles d’or pour l'EARL Ile Bergère Bertrand Père et fils ; 1 médaille d’or pour l'EARL Les huîtres du Cap horn ; 1 médaille d’or pour Jacques Petitgas. Côté produits, une médaille d’or pour les bières ambrées de la Brasserie La Cibulle ;  une médaille de bronze pour EARL Le Galichet / La Boissière-de-Montaigu pour son Jus de pomme pétillant etc 

Le melon veut prendre du galon

  

Qui sème récolte l’IGP ou l’AOP. C’est en tout cas le vœu pieu des producteurs de melons vendéens. Les huit meloniers qui cultivent ce fruit sur 500 hectares dans les marais poitevins, viennent de se lancer dans ce projet : obtenir une Indication géographique protégée voire une Appellation d’origine protégée pour leur melon. C’est l’heure du semis, la récolte n’est prévue qu’entre juin et septembre mais ils sont déjà mobilisés sur cette échéance. Ils s’appuient sur l’organisme Vendée qualité pour avoir ce précieux label qui reconnaîtrait leur savoir-faire et surtout « un lien unique pour conserver définitivement les produits sur le territoire », précise Didier Merceron, président de Vendée qualité. Ce processus long peut mettre plusieurs années. Mais les agriculteurs sont patients et attendent sereinement ce sésame pour dynamiser la filière du melon vendéen. 

© CD 85
© Syndicat Charolais de Vendée 
© Mouton Vendéen 

Sources Agence RPCA / SIA 2019 / Agri85 

*Liste non exhaustive 

+ consultées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

Recommandées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

  • Aucune actualité n'a été publiées depuis 30 jours.

Newsletter LEAV

Services en ligne du Laboratoire d'analyse départemental