Conseil départemental de la Vendée

Ponts entre La Faute et L'Aiguillon

Publié le 12/10/2018 à 10:34
Modifié le 12/10/2018 à 10:55

Des travaux seront réalisés sur le pont qui traverse le Lay aux abords de La Faute-sur-Mer et de l'Aiguillon-sur-Mer. Ce pont routier date de 1963. Il a perdu de sa capacité portante avec le temps. 

"La problématique du devenir des ouvrages d’art sur le Lay est complexe et fait l’objet de nombreux échanges entre le Département et les deux communes depuis la fin d’année 2016, explique Alain Leboeuf, président de la Commission infrastructures et désenclavements au Département. Actuellement, la traversée du Lay aux abords de La Faute sur Mer et de l’Aiguillon sur Mer est assurée par 3 ouvrages : un pont construit en 1910 et actuellement réservé aux piétons en raison de sa vétusté, un pont routier réalisé en 1963 en parallèle du premier, le pont de la déviation mise en service en 2004".  

La passerelle piétonne 

"Attaqué par le sel et les intempéries, le pont faisant office de passerelle piétonne est aujourd’hui sous surveillance, indique le président de la Commission infrastructures et désenclavements au Département. Sa conception et son état ne permettent pas d’envisager une réparation garantissant sa pérennité. Son avenir dépend donc désormais d’une surveillance de proximité afin d’assurer une sécurité maximale des usagers. Ainsi, si les communes souhaitent faire perdurer cette passerelle piétonne encore un certain nombre d’années, le Département propose de leur transférer cet ouvrage dont l’usage  reste local pour qu’elles puissent assurer une surveillance réactive de proximitéInitialement opposée, les communes viennent d’écrire au Département de la Vendée qu’elles étaient prêtes à étudier cette solution, qui paraît la plus adaptée"

Travaux sur le pont routier 

"Le pont routier est, quant à lui, en bon état mais a perdu de la capacité portante avec le temps. Depuis la construction de la déviation, ce pont ne supporte plus qu’un trafic poids-lourds relativement faible, détaille Alain Leboeuf. Une limitation de tonnage est nécessaire pour garantir la pérennité de ce pont, et à la demande des communes et du monde économique, cette limitation vient d’être remontée à 19 T (au lieu de 7,5 T) avec un aménagement provisoire ayant pour objectif que deux poids lourds ne puissent pas se croiser sur l’ouvrage pour éviter les surcharges. Un aménagement définitif sera réalisé en 2019, suite aux tests et après une nouvelle concertation avec les mairies, afin d’utiliser la largeur de route libérée au profit des vélos, des piétons et des pêcheurs. Ces aménagements permettront ainsi d’assurer à long terme à la fois les dessertes économiques locales mais aussi la circulation en sécurité des nombreux piétons et cyclistes qui se déplacent entre ces deux communes du littoral vendéen. Comme il a été convenu lors des concertations, l’ensemble des études réalisées vont être transmises aux deux communes, lors d’une prochaine réunion de travail, et les discussions vont pouvoir reprendre pour trouver rapidement ensemble la meilleure solution pour ce problème complexe alliant à la fois desserte économique, touristique, histoire locale mais aussi sécurité des citoyens".  

+ consultées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

Recommandées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

Charte de Signalisation d'information locale

Transports Vendée

Circulation hivernale